Quinzième édition du Festival du monde arabe du court métrage à Ifrane Regard sur l’environnement du 15 au 18 août 2013

61

La quinzième édition du Festival du monde arabe du court métrage met le projecteur sur le ciné-environnement et l’énergie renouvelable du 15 au 18 août à Azrou et Ifrane avec au menu des projections de fictions et de documentaires, des ateliers et de vibrants hommages à des artistes marocains

  C’est parce que le court métrage permet de regarder le cinéma autrement que le Festival du monde arabe du court métrage d’Ifrane poursuit son succès d’une édition à l’autre. Sa quinzième édition qui se tient du 15 au 18 août à Ifrane, comme les précédentes, place le respect de l’environnement au cœur du festival qui a pour thème : «Ciné Environnement Énergie renouvelable». «Nous voulons établir la vision de l’homme, des chercheurs et des scientifiques envers l’environnement et l’énergie renouvelable dans le cinéma comme support pour le développement durable… voir jusqu’à quel point l’environnement est présent dans notre vie et comment il est perçu par les cinéastes», indique Abdelaziz Belrhali le directeur du festival au journal «Le Matin». L’idée de ce festival organisé par l’association Ciné-club Enfance et Jeunesse en collaboration avec le Centre cinématographique marocain (CCM) et la province d’Ifrane, étant d’exploiter le court métrage qui est un support pédagogique privilégié pour la sensibilisation ou l’éducation à l’image, pour ouvrir le débat autour de la thématique de l’environnement et pour sensibiliser aussi bien les participants que le public à la bonne gestion et à la préservation de cet environnement.

La programmation de films comporte, par ailleurs, la projection de fictions et de documentaires de production récente (2010-2011-2012 -2013) dans le monde arabe ou produit ailleurs par des artistes parmi les Arabes du monde. 
La durée des films ne doit pas dépasser les 20 min et des prix seront distribués à la fin de la manifestation cinématographique pour les deux compétitions à savoir la compétition Cèdre d’or pour les films du monde arabe et la compétition Arbi Dogmi pour l’environnement suivant le thème : «Ciné-Environnement et Énergie renouvelable» pour les courts métrages des jeunes créateurs. Et ce n’est pas tout. Le festival organise aussi
des ateliers de formation pour tous les intéressés de l’audiovisuel notamment un atelier sur l’écriture des scénarios, un atelier sur les effets spéciaux et un atelier sur la notion du temps dans le film animé par le réalisateur allemand Weiss Hulet.

Au menu figure aussi une ciné-caravane en plein air pour tout public dans les huit communes rurales de la province d’Ifrane, des expositions des tableaux de peintures et des livres et des articles de l’audiovisuel durant la période du festival ainsi que des animations avant la projection des films et des débats sous la «khaiyma» avec les stars et les artistes.

En marge du festival, un hommage sera organisé en l’honneur des stars marocaines, notamment Amal Ayouch et Mohammed khouyi, du cinéma koweïtien et aux deux invités d’honneurs : la République fédérale d’Allemagne et le Koweït. Aussi, une soirée de fidélité et de reconnaissance est dédiée aux techniciens du CCM, ces hommes de l’ombre qui contribuent au succès des productions cinématographiques.

Leave A Reply

Your email address will not be published.